Marie-Ange, mon espace de coworking au service des nouvelles formes de travail

Marie-Ange, mon espace de coworking au service des nouvelles formes de travail
17 avril 2020 Emilie

Je suis gérante d’une SARL, la petite Coworkeria, un espace de Coworking à Ajaccio, destiné à tous ceux qui souhaitent travailler dans des conditions professionnelles, à des coûts abordables et de manière flexible. Chacun peut venir à l’heure qu’il souhaite et à la fréquence qu’il préfère.
À la fois coworking, espace événementiel et café la Petite Coworkeria est un lieu de vie hybride : un bureau stimulant, un chez soi passionnant, un café enrichissant ! J’y accueille aussi des expositions d’artistes locaux, des ateliers et soirées thématiques.

Je n’ai aucune visibilité sur l’avenir de mon activité

Avec le confinement, je vais perdre en trésorerie, et mes charges vont continuer à peser… J’espère que les assurances vont marcher pour perte d’exploitation, mais rien n’est sûr. Je n’ai aucune visibilité sur mon activité, ni sur les finances. Il est vrai qu’aujourd’hui on dépense moins! Les réservations de salles, les ateliers prévus sont reportés à 6 mois, et non annulés, c’est déjà une bonne chose, mais c’est autant de trésorerie à reporter.

S’adapter au mieux aux évolutions en cours

J’imagine qu’après une période où l’on aura été seuls, on aura envie de retrouver une ambiance collective de travail. Je suis à distance comment mes clients s’organisent dans leurs activités pour adapter au mieux mes services à leurs besoins au retour. Beaucoup de choses vont changer à la reprise, surtout pour des indépendant qui ont déjà une économie précaire.

A part le souci financier, le confinement n’est pas quelque chose que je vis mal.

Personnellement, je suis montée au village chez mes parents, à Villanova. Je ne sors que pour faire des courses. Je peux aller me balader au bon air. Cette période me permet de mettre à plat mes dossiers de fond. Je lis beaucoup. Bizarrement en tant normal je sors beaucoup, mais en ce moment, ça ne me manque pas vraiment. A part le souci financier, le confinement n’est pas quelque chose que je vis mal.

Pour rejoindre la Petite Coworkeria: 75 cours Napoléon à Ajaccio.

Mais en attendant le déconfinement! C’est par là: https://www.petite-coworkeria.com et 04 95 26 47 13- petitecoworkeria@gmail.com

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*